Beaucoup de gens pensent que le présent de l’indicatif est facile à apprendre et qu’il n’est pas nécessaire d’y passer du temps
Et pourtant, il n’est pas aussi simple qu’on le croit et c’est surtout un point de grammaire fondamental !
Il est à la base de toute la conjugaison en français.
Le maîtriser est indispensable pour apprendre, par la suite, à conjuguer au subjonctif, à l’imparfait, etc.
Dans cette première leçon, Réussir à l’école vous explique tout ce qu’il faut savoir pour bien  conjuguer les verbes du premier groupe au présent.


soutien-scolaire

Quelles sont les terminaisons du présent de l’indicatif ?

Presque tous les verbes du premier groupe (sauf les verbes irréguliers) se conjuguent en prenant le radical et en y ajoutant les terminaisons qui sont : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

Voici le tableau des terminaisons et l’exemple du verbe “parler” :

PersonneVerbe du 1er groupeParler
jeradical _ eparl _ e
turadical _ esparl _ es
il/elle/onradical _ eparl _ e
nousradical _ onsparl _ ons
vousradical _ ezparl _ ez
ils/ellesradical _ entparl _ ent

Les particularités du présent de l’indicatif

Pourquoi écrit-on “nous commençons” avec une “ç” et pas “nous commencons” avec un “c” ?
Ou encore “je jette” au lieu de “je jete” ?
C’est tout simplement car il y a quelques verbes irréguliers !
Pour garder la sonorité, certains verbes changent au niveau de leur orthographe.
Rassurez-vous, il y a des verbes irréguliers mais ils ne sont pas très difficile à retenir car il y a une certaine logique, que nous allons vous expliquer maintenant…

soutien-scolaire

Les verbes en -cer, -ger et -guer au présent de l’indicatif

Alors quelle est la règle pour ces exceptions ?
C’est assez simple :

  • Pour que la prononciation des verbes en -cer soit régulière, on remplace le C par une ç pour les deux premières personnes du pluriel (nous et vous).
    Exemple : nous plaçons.
  • Concernant les verbes en -ger, c’est un peu la même chose, on ajoute un E aux deux premières personnes du pluriel pour garder la sonorité.
    Exemple : nous mangeons.
  • Les verbes en -guer gardent le u partout même avec nous et vous, alors qu’il n’en a pas besoin pour la sonorité.
    Exemple : nous nous fatiguons.

Les verbes en -eler et -eter au présent de l’indicatif

Une autre exception du présent de l’indicatif concerne les verbes en -eler et -eter.
La règle est toujours la-même : ils doublent leur L et leur T pour garder la sonorité sauf pour les deux premiers pronoms personnels du pluriel (nous et vous).
Exemple : on jette / on appelle.

En revanche, il y a quelques exceptions à connaître comme les verbes geler et acheter, qui ne doublent pas le L et le T et qui ont un accent grave à la place.
Exemple : on achète / on gèle.
Voici d’autres verbes qui se conjuguent de cette façon au présent de l’indicatif : haleter, déceler, modeler, ciseler, congeler, marteler et crocheter.



soutien-scolaire

Les verbes en -yer au présent de l’indicatif

Commençons par une exception qui concerne les verbes en -yer.
Selon le cas, le Y peut se transformer en un I, mais pas toujours :

  • Les verbes en -ayer ont deux formes de conjugaison. L’une avec le I et l’autre avec le Y. Exemple : je paye ou je paie.
  • Les verbes en -oyer et en -uyer changent tout le temps leur Y en un I. Exemple : je nettoie / J’essuie.
  • Les verbes en -eyer gardent leur y. Exemple : je grasseye

Dans tous les cas, pour les deux premiers pronoms personnels du pluriel (nous et vous), le Y ne change pas au présent de l’indicatif.

Les verbes avec un e

Les verbes, qui ont un e à l’avant-dernière syllabe de l’infinitif (comme ceux en  -eper, -ecer, -erer, -emer, -ever, -eser, -evrer) changent leur e en un è sauf avec nous et vous.
Exemple : on écrit “je pèse 60 kilos” avec un accent grave.
Ce changement permet de garder le son è pour chaque pronom personnel.

Les verbes avec un é

Les verbes en -écer, -ébrer, -écrer, -écher, -éder, -éguer, -égler, -égrer, -égner, -éler, -éner, -émer, -érer, -équer, -éter, -éser, -évrer, -étrer, -éyer changent leur é en è sauf avec nous et vous.
Exemple : céder – je cède.

soutien-scolaire

On vous recommande