dent de lait

Votre enfant vient d’avoir 5 ou 6 mois, et commence à faire ses dents ?
Ne vous inquiétez pas, c’est la période durant laquelle les dents de lait apparaissent. La poussée de la dent primaire signifie que votre petit bout grandit et intègrera bientôt un âge plus développé. Grâce à ses premières dents, il pourra mâcher convenablement ses aliments, apprendre à parler correctement et développer d’autres habitudes encore plus surprenantes.
Vous êtes curieux de tout connaitre sur la dent de lait ? Voici un article qui va surement vous enchanter. Infos, conseils et réponses à toutes vos questions, découvrons la dent de lait dans tous ses états.

Qu’est-ce qu’une dent de lait ?

Par définition, la dent de lait est la première dent de l’enfant. Certaines personnes l’appellent dent primaire, première dent, dent temporaire ou denture lactéale.
Mais pourquoi « dent de lait » ?
Ce nom provient surement du fait que la poussée dentaire se fait durant la période d’allaitement de l’enfant. Les premières dents apparaissent alors que le bébé se nourrit particulièrement de lait.
La dent de lait fait aussi référence à la couleur du lait. Elle est blanche et pure comme le lait qui alimente bébé.

Quand apparaissent les premières dents de lait ?

Le bourgeon dentaire se développe durant la grossesse, c’est-à-dire dès la 6ème semaine de la grossesse. Le bourgeon des dents permanentes, lui, ne se forme qu’à partir de la 10ème semaine de grossesse.
En général, les premières dents de lait font leur apparition à partir du 4ème mois de l’enfant. Et dans la plupart des cas, elles poussent progressivement, suivant cet ordre :

poussée dentaire dent de lait

Les dents de lait au niveau de la mâchoire du bas :

  • 6 à 10 mois : les incisives
  • 7 à 16 mois : les incisives latérales
  • 12 à 18 mois : les premières molaires
  • 16 à 23 mois : les premières canines
  • 20 à 31 mois : les deuxièmes molaires

Les dents de lait au niveau de la mâchoire du haut :

  • 7 à 12 mois : les incisives
  • 9 à 13 mois : les incisives latérales
  • 13 à 19 mois : les premières molaires
  • 16 à 22 mois : les premières canines
  • 25 à 33 mois : les deuxièmes molaires

Quels sont les signes d’une poussée dentaire ?

Votre enfant a entre son 4ème et 7ème mois, il est temps de vous préparer car les signes d’une poussée dentaire vont bientôt apparaître. Le développement dentaire entraîne chez l’enfant un écoulement de salive, plus fréquent que l’écoulement habituel. Ce bavement peut engendrer parfois une éruption cutanée autour de la bouche, et parfois une toux liée à l’apparition des dents.
La poussée dentaire équivaut également à des pleurs et des crises d’irritation répétitives chez l’enfant. Ses gencives sont très sensibles et lui font mal. Pour manifester cette gêne, l’enfant pleurniche assez souvent et refuse même de manger des aliments solides.
Notons que la période de développement des dents diffère d’un enfant à un autre. Certains vont sentir les symptômes de manière plus légère tandis que d’autres vont plus souffrir. Il est nécessaire de consulter votre pédiatre au cas où votre enfant peine à supporter les signes. Ce médecin vous prescrira des traitements pour soulager les maux de votre enfant.

Comment soulager la poussée dentaire ?

Plusieurs remèdes sont proposés pour soulager la poussée dentaire. Le plus simple et le plus rapide est de lui donner des boissons froides ou des aliments froids. Des yaourts ou des compotes par exemple, afin de réduire la sensibilité des gencives.
Vous pouvez aussi diminuer la pression au niveau des gencives en les massant délicatement avec un doigt propre.
L’usage d’un anneau de dentition est également conseillé par certains médecins, à condition qu’il soit homologué par les normes en vigueur. L’enfant va alors mâchouiller cet anneau dans le but de calmer ses gencives.
Même si votre enfant a mal aux dents, il est formellement interdit de percer sa gencive. Ou même de la frotter avec un aliment ou un objet dur (pain, cuillère, etc.). Par ailleurs, les biscuits de dentition et les colliers d’ambre sont à bannir. Leur efficacité reste incertaine et de plus, le taux de sucres dans les biscuits entraîne souvent des caries.

A quel âge tombent les dents de lait ?

Dans la majorité des cas, un enfant commence à perdre une dent de lait à partir de 6 ans. Cette perte commencera au niveau des incisives centrales du bas, puis celles du haut. La dent se retire de sa place. Elle laisse un espace vide qui sera réservé à la dent d’adulte. Cette dernière va ensuite pousser et occuper l’espace abandonné par la dent de lait. Il faut faire attention aux chutes ou au choc subi par la dent de lait. Cela peut la faire remuer ou la faire tomber brusquement.

Comment savoir si une dent est une dent de lait ?

Nous changeons de dent qu’une fois dans notre vie. Il est donc facile de reconnaître une dent de lait et de la différencier d’une dent permanente. D’un point de vue général, il existe plusieurs éléments qui permettent de savoir si une dent est une dent de lait. A savoir sa taille, sa forme, sa couleur et son nombre.
Une dent de lait dispose d’une taille plus réduite qu’une dent permanente. Elle adopte cette dimension afin de s’adapter à la bouche d’un enfant.
Une dent de lait se distingue aussi par sa forme plus « douce », ne montrant aucun bord dentelé comme la dent permanente.
Et comme nous l’avons souligné en haut, on l’appelle dent « de lait » à cause de sa couleur blanche, proche du coloris naturel du lait. Au final, il y a le nombre de dents dont celui des dents de lait n’excèdent pas l’effectif de 20. Les dents permanentes, par contre, s’élèvent jusqu’à 32 dents.

Comment prendre soin des dents d’un enfant ou d’un bébé ?

Une petite dent jaillit de la gencive de votre bébé ou de votre enfant ? Ayez l’habitude de prendre soin de ces dents dès leur première apparition. Le but consiste à prendre soin de ces petites dents pour avoir une bonne hygiène dentaire. En effet, se brosser les dents tous les jours et après chaque repas garantit une bonne santé dentaire. Le brossage des dents permet de les renforcer et de les raffermir parfaitement. Ainsi, elles pourront accomplir efficacement leurs rôles : mastiquer correctement les aliments pour les digérer facilement.
Avoir des dents en bonne santé est gage d’un bon développement du langage. L’enfant peut s’exprimer clairement et plus tard avoir davantage confiance en lui.
Les dents bien entretenues éloignent aussi les mauvaises haleines et les caries. Elles assurent une excellente hygiène bucco-dentaire.

Pourquoi faut-il garder ses dents de lait ?

Auparavant, chaque famille avait un rituel lorsqu’un enfant perdait une dent de lait. On la mettait sous l’oreiller pour l’offrir à la petite souris, qui l’échangeait contre un cadeau ou une surprise.
Depuis quelques années, les chercheurs ont fait une découverte très encourageante. Ils ont décelé la présence d’une grosse quantité de cellules souches dans les dents de lait. Ces cellules peuvent être exploitées et utilisées par la médecine dans le but d’éradiquer de nombreuses maladies, telles que le traitement de la leucémie, les différentes maladies du sang et même la réparation des tissus cardiaques.
Par l’efficacité de ces cellules souches, il est recommandé désormais de garder les dents de lait de vos enfants. Ne les jetez plus et oubliez les fameux rituels. Offrez des cadeaux à vos enfants et par la même occasion, gardez précieusement les dents de lait dans un endroit frais et propre.

Comment arracher une dent de lait sans traumatiser votre enfant ?

Perdre les dents de lait est tout à fait normal à partir de 6 ans environ. Habituellement, la dent bouge et tombe toute seule. Mais malgré cette routine, il arrive que quelques dents de lait se montrent très résistantes. Elles remuent sur place mais ne tombent pas.
Pour accélérer les choses, il va falloir prendre le taureau par les cornes et arracher les dents de lait de vos propres mains.
Pour arracher une dent de lait sans faire peur à votre enfant, voici les étapes à suivre :

Etape 1 de l’arrachage d’une dent de lait

  • Assurez-vous que la dent de lait soit prête à être retirée. Demandez à votre enfant de la faire remuer avec le doigt ou la langue. Si la dent bouge beaucoup, elle est donc prête à être arrachée. Dans le cas contraire, il faudra attendre encore quelques jours.
  • Vérifiez l’état du nerf. Ce dernier est mort si votre enfant ne ressent aucune douleur. De ce fait, vous pouvez retirer parfaitement la dent. En revanche, si l’enfant éprouve une sensation de douleur, cela signifie que le nerf est encore rattaché à la dent. Celle-ci n’est pas encore retirable.
  • Examinez le niveau de saignement. Il y a moins de saignement lorsque la dent est prête à être enlevée. Par contre, la présence de saignement important signifie qu’il est trop tôt pour la retirer.

Etape 2 pour arracher une dent de lait

  • L’avis de votre enfant est très important. Est-ce qu’il veut qu’on lui arrache la dent qui bouge ? ou est ce qu’il préfère attendre qu’elle tombe toute seule ? S’il est prêt, dites-lui s’il veut le faire tout seul ? Ou bien, s’il désire que ce soit papa ou maman qui retire sa dent.
  • L’hygiène est cruciale lorsqu’on arrache une dent. Quelle que soit la personne qui va s’y mettre, il est toujours indiqué de se laver les mains avant le processus. Et ce, avec de l’eau propre et du savon. Le port des gants stériles est aussi très apprécié si vous en avez chez vous. Une bonne hygiène permet d’éviter les risques d’infection ou de maladies.
  • Pour que votre enfant ne soit pas traumatisé, il est préconisé de lui parler calmement. Donnez-lui de l’assurance et conseillez-lui de rester calme pendant l’arrachement de la dent.

Etape 3 pour enlever une dent de lait

  • Nettoyez la dent avec un coton ou une gaze. Ensuite, tenez la gaze stérile entre le pouce et l’index. Placez cette gaze sur la dent au niveau de sa base et tirez doucement mais fermement.
  • La gencive va saigner légèrement. Pour stopper le sang, mettez une autre gaze stérile. Dites à votre enfant de la mordre quelques minutes.
  • Au final, retirez la gaze et demandez à votre enfant de rincer sa bouche avec de l’eau salée. Cette solution salée doit y rester quelques secondes, puis il doit la cracher. Le rinçage permettra de nettoyer la plaie, de soigner la gencive et d’éviter une infection.

Problèmes dentaires liés aux dents de lait

Que faire si les dents de lait ne tombent pas ?

Il arrive que les dents de lait ne tombent pas toutes seules. La raison est que leurs racines sont fermement fixées dans la gencive.
Le fait qu’elles ne se retirent pas automatiquement peut entraîner quelques soucis. Elles vont déranger le développement des dents permanentes, et entraîner les dents définitives à chercher un autre chemin pour pousser convenablement.
Conséquence : les dents permanentes vont pousser de travers ou derrière la dent de lait. Et leur alignement ne sera pas très joli à voir !
Pour éviter ce problème, il est conseillé d’aller chez le dentiste. Ce dernier va extraire la dent de lait pour libérer de la place. Il utilisera un anesthésiant léger et local pour que l’enfant ne sente aucune douleur.
L’extraction est rapide et indolore. Elle est indispensable pour  laisser pousser la dent définitive dans les meilleures conditions.

Que faire si les dents de lait poussent de travers ?      

Dents de travers ou chevauchement des dents, cela peut arriver avec les dents de lait. Si votre enfant a ce problème, nous vous recommandons de consulter un spécialiste comme un dentiste ou un orthodontiste par exemple.
Ce dernier vous expliquera les causes des dents de travers : soit un manque d’espace entre deux dents, soit un espace trop large provoquant des dents de bonheur.
Il vous indiquera les problèmes liés au chevauchement des dents et en même temps, il fournira la solution pour y remédier. La solution la plus connue n’est autre que le port d’un appareil de contention ou d’un appareil dentaire. Cet équipement a pour mission de rectifier le mauvais alignement des dents de lait.
Le spécialiste évaluera l’importance de porter ce type d’appareil. Il déterminera le moment adéquat pour le placer et la période propice pour l’enlever.
En général, le port d’un appareil dentaire est admis à partir de 6 ou 7 ans, pendant quelques mois ou quelques années. Lorsque les dents sont en parfait alignement, le spécialiste peut enfin vous demander de l’ôter définitivement.

On vous recommande