complexe d oedipe

Bienvenue sur notre page consacrée au complexe d oedipe.

Votre enfant a entre 2 et 6 ans, et depuis quelques temps son attitude a changé…
En effet, il semble avoir une préférence pour l’un de ses parents et au contraire une certaine distance s’est installée de l’autre coté.
Vous vous demandez pourquoi son attitude s’est modifiée et si cela va durer.

Peut-être que vos proches vous ont parlé du complexe d oedipe mais vous ne savez pas ce que c’est exactement ?
Si cette situation vous préoccupe et que vous souhaitez en savoir plus, alors notre article peut vous intéresser.
En effet, en lisant ce qui suit, vous allez apprendre :

  1. Tout d’abord, qu’est ce que le complexe d’oedipe  ?
  2. Ensuite, quels en sont les signes chez les garçons et chez les filles ?
  3. Puis, à quel age il apparaît et il disparaît ?
  4. Et surtout comment réagir en tant que parents ?

Nous aborderons aussi les notions de complexe d’oedipe inversé et mal résolu.
Enfin, nous nous intéresserons au cas particulier des familles recomposées et monoparentales.

Qu’est-ce que le complexe d oedipe ?

Théorisé par le neurologue Sigmund Freud, le complexe d oedipe est défini comme le rejet du parent du même sexe et l’attirance inconsciente envers le parent de sexe opposé.

En fait, l’enfant considère le parent de sexe opposé comme son amoureux (ou son amoureuse) ou comme l’élu(e) de son cœur. En même temps, il verra alors le parent du même sexe comme un rival.

Pour faire simple, le petit garçon est amoureux de sa mère et il rejette inconsciemment son père. Tandis que la petite fille est attirée par son père et elle considère sa mère comme sa rivale.

Selon les psychologues, c’est le schéma standard du complexe d’oedipe chez l’enfant. On parle alors de complexe d oedipe positif.

A lire aussi :
Peur du noir chez l’enfant de plus de 2 ans  | 9 astuces pour l’aider

Complexe d oedipe : Que disent les professionnels ?

Certains parlent d’enfant amoureux, d’autres considèrent que c’est une étape dans le développement de l’enfant.
Pour les psychologues, le complexe d oedipe est un passage obligatoire permettant à l’enfant de mieux développer son identité sexuelle et de construire sa personnalité. Il est donc normal de passer par la période oedipienne dès qu’un enfant atteigne un certain âge.

Fréquent chez les petits garçons et les petites filles, le complexe d’oedipe est indispensable pour aider votre enfant à bien grandir. Dans ce cas, il n’y a pas de raison de vous inquiéter si votre loulou est en pleine phase œdipienne. Cette période ne lui fera que du bien.

Dans quel cas peut-on parler de complexe d’oedipe inversé ou négatif ?

Moins fréquent que le complexe d oedipe positif, il existe aussi une autre théorie nommée « le complexe d oedipe inversé ou négatif ». Ici, le schéma standard est inversé, c’est-à-dire que l’enfant sera attiré par le parent du même sexe et rejettera le parent de sexe opposé.

En termes plus simples, le petit garçon voit son père comme son amoureux et rivalisera avec sa mère. Ou la petite fille se tournera plutôt vers sa mère et s’opposera à son père.

Comment se manifeste le complexe d oedipe chez les enfants ?

Le complexe d’Œdipe concerne tous les enfants quelle que soit leur classe sociale ou leur origine culturelle. En effet, à partir d’un certain âge, ils ressentent un désir sensuel envers le parent du sexe opposé.

Néanmoins, la façon dont il se manifeste diffère d’un enfant à un autre. Certains affichent leur complexe d oedipe de manière directe et franche. Tandis que d’autres sont plus discrets.

Dans tous les cas, cette période est normale et passagère. Les parents n’ont donc aucune raison de s’inquiéter par rapport au complexe oedipien de leur enfant.

A lire aussi :
13 signes que vous êtes une bonne maman pour vos enfants

Le complexe d oedipe chez les garçons

Chez le petit garçon, le complexe d’oedipe se traduit par une relation fusionnelle entre lui et sa mère. Pour lui, sa maman représente son partenaire ou l’élue de son cœur.

Il demande alors plus d’attention et d’affection. Les tendresses et les câlins se manifestent régulièrement. Lorsque son papa s’approche de sa maman, l’enfant affiche une certaine jalousie et une sensation de possessivité, comme si sa mère n’appartenait à personne d’autre qu’à lui.

Parfois, le petit garçon cherche à s’immiscer dans l’intimité de ses parents. Par exemple, il n’a pas peur de pénétrer dans la chambre des parents, sans frapper à la porte ou meme sans demander la permission d’y entrer.

Généralement, la majorité des petits garçons en plein complexe d oedipe voient leur père comme leur principal rival. Pour eux, il n’est pas question de faire des câlins ou des bisous à leur papa.

Et à force de désirer sa propre mère, l’enfant décide inconsciemment de prendre la place du père.

Complexe d’oedipe fille : ce qu’il faut savoir

Chez la petite fille, le complexe d oedipe s’annonce plus compliqué que celui des garçons. En effet, pendant la période préœdipienne, elle profite pleinement de l’amour de sa mère. Elle exige alors du contact, de l’affection et de l’attention maternelle.

Mais c’est au cœur de l’âge œdipien qu’elle change subitement de comportement. En effet, elle va se tourner vers son père et s’éloigner peu à peu de sa mère. La petite fille se rapproche donc de papa tout en essayant d’avoir une relation « plus intime » avec lui.

Une sensation d’ambiguïté s’installe alors entre la maman et la fille. Pour l’enfant, il est difficile de se détacher complètement de l’amour maternel. En même temps, elle est poussée par ce désir inconscient d’être plus proche de son père.

D’ailleurs, au fil des années, on constate que la relation mère/fille reste ambivalente. En effet, elle  est marquée par une succession d’amour et de haine, avec de l’affection et de l’agressivité.

A lire aussi :
Les 6 signes de harcelement scolaire qui doivent vous alerter

Complexe d’oedipe chez l’enfant : à partir de quel âge et jusqu’à quel âge ?

Le complexe d oedipe apparait à partir de 2 ans et demi et se termine à l’âge de 6 ans. Cette période est valable pour les petits garçons comme pour les petites filles.

Le début de la période oedipienne se traduit par la curiosité de l’enfant envers la nudité. Il porte un intérêt particulier à ses parties génitales et à celles des autres. Parfois, il pose des questions sur la méthode de conception des bébés ou sur la différence des appareils génitaux des filles et des garçons.

Vers l’âge de 6 ans, la phase oedipienne commence à s’estomper peu à peu. L’enfant est alors capable de comprendre ce qu’est la pudeur. Il apprend aussi les différentes règles de vie en société. A cet âge, il sait faire la différence entre les choses permises et les choses interdites, en particulier l’interdiction de l’inceste.

Son comportement change alors du jour au lendemain. En effet, il renonce progressivement à ses envies. Et l’attirance envers le parent de sexe opposé s’atténue, de même que l’hostilité envers le parent de même sexe.

Généralement, l’entrée en classe de CP sonne la fin de la période oedipienne. En effet, cet age est synonyme d’ouverture, car l’enfant découvre le  concept de l’amitié avec les autres enfants.

A lire aussi :
Terreur nocturne de l’enfant : causes, symptômes et remèdes

Qu’est-ce que le complexe d oedipe mal résolu ?

On parle de complexe d’oedipe mal résolu lorsque l’enfant se sent fautif de ses désirs. Il ressent de la culpabilité envers lui-même puis envers ses parents.

Si la situation n’est pas prise en compte dès l’enfance, cette sensation de culpabilité peut se transformer en rage. Après 6 ans, âge où la période œdipienne est censée prendre fin, l oeipe non résolu va se traduire en véritable colère envers tout le monde.

Selon les psychologues, les parents sont aptes à régler les problèmes du complexe d oedipe mal résolu. Ils doivent intervenir le plus rapidement possible en montrant de bonnes attitudes face aux comportements inaccoutumés de leur petit.

Sachez toutefois que le complexe d oedipe mal résolu peut avoir une répercussion sur l’avenir de la personne concernée, notamment s’il n’est pas réglé durant l’enfance. Le complexe impactera alors sur sa vie sentimentale et sur sa relation amoureuse.

Pour ne pas aggraver le cas, il est important de demander conseil auprès d’un spécialiste. Ce dernier pourra préconiser un traitement pour éviter tous risques de problèmes de couple ou de vie familiale.

Complexe d’oedipe chez les familles recomposées ou monoparentales ?

Le schéma d’une famille standard se compose d’un papa, d’une maman et des enfants. Toutefois, dans certains cas, il se peut que le schéma ne soit pas respecté. On peut rencontrer par exemple une mère ou un père célibataire, un papa veuf ou une maman veuve, un parent divorcé, un couple homo, etc.

Dans le cas d’une famille monoparentale ou recomposée, l’enfant va toujours faire son oedipe. Il y aura toujours une personne dans son entourage qui prendra le rôle du « partenaire œdipien » et celui d’un « rival œdipien ». Cette personne est celle qui sera omniprésente dans sa vie quotidienne : celle qui lui tient compagnie à tout moment, qui lui inspire confiance et celle dont il dépend vitalement.

Pour les petits garçons, la partenaire pourrait être la nounou, la fille au pair, la grande sœur ou la marraine. Pour les petites filles, le partenaire peut être le grand frère, le parrain, le cousin ou l’oncle proche.

Complexe d oedipe chez l’enfant : comment réagir ?

Les psychologues le confirment : le complexe d oedipe est une étape clé pour le développement de la personnalité et de la sexualité de l’enfant. Finalement, il s’agit d’une phase positive de sa vie lui permettant de grandir dans les meilleures conditions.

Malgré tout, il est important de savoir bien réagir face au complexe d oedipe de votre enfant. Quelques bons gestes de votre part permettront de mieux le guider et de résoudre tous conflits liés à ce complexe.

Voici comment vous devez procéder :

Se montrer compréhensif et à l’écoute

Certes, il n’est pas question de céder aux désirs de votre enfant mais il est capital d’afficher votre compréhension lorsqu’il vous fait des avances. Montrez-vous à l’écoute et tenez compte de tout ce qu’il vous a à dire.

Expliquer gentiment et clairement les choses

Lorsque votre enfant vous déclare « Maman, tu es mon amoureuse » ou « papa, tu es mon amoureux », ne lui contredisez pas de façon désagréable. Adoptez une attitude calme et pleine de gentillesse tout en remettant les choses au clair. Dites-lui ouvertement que plus tard il ou elle aura un amoureux ou une amoureuse, mais ce n’est pas papa ou maman.

Ne jamais rire ou se fâcher face aux tentatives d’approche de votre enfant

Les « attitudes séductrices » de votre enfant sont des désirs enfantins. Malgré tout, vous n’avez pas le droit de vous moquer ou de vous fâcher face à ses avances. Montrez une attitude stricte mais gentille. Si vous riez, votre enfant pourrait croire que vous l’encouragez à continuer les tentatives. Si vous vous fâchez, une telle attitude pourra engendrer des conflits ou des confusions de rôles.

Aider votre enfant à trouver ses repères au sein du cocon familial

Il est difficile pour votre enfant de se canaliser tout seul durant la période œdipienne. Votre intervention est indispensable pour l’aider à se repérer. Il comprendra ainsi ce qui est interdit et ce qui ne l’est pas. Offrez-lui également la chance de profiter de chaque parent : quelquefois avec maman et quelquefois avec papa.

Privilégier les moments entre mère / fille et père / fils

Faire des activités entre mère/fille et père/fils permettra de résoudre le complexe d oedipe de manière harmonieuse. Les moments passés avec votre enfant sont indispensables afin que vous puissiez développer une relation positive. Ainsi, il ou elle pourra s’identifier facilement au parent du même sexe lorsque vient le moment de grandir.

[custom-related-posts title=”On vous recommande”]