Crèches, écoles, collèges… en France, les établissements scolaires seront fermés à partir de lundi 16 Mars 2020 jusqu’à nouvel ordre.
C’est la décision prise par le gouvernement pour limiter l’épidémie de coronavirus, mais plusieurs questions restent en suspend :
Comment faire pour rester à la maison avec son enfant alors que vous avez un travail ?
Quels sont vos droits dans ces conditions exceptionnelles ?
Réussir à l’école fait le point sur le sujet et vous propose les liens pour obtenir tous les renseignements utiles :

  • Attestation sur l’honneur pour votre demande d’arrêt ;
  • Calcul de vos indemnités journalières ;
  • Précisions sur les dispositifs mis en place par le gouvernement.


soutien-scolaire

Coronavirus : qui peut obtenir un arrêt de travail ?

Pour permettre aux parents de rester à la maison pendant la fermeture des écoles, le ministère des solidarités et de la santé a décidé de simplifier la procédure d’obtention de l’arrêt de travail.
Néanmoins trois conditions doivent être respectées pour bénéficier de ce dispositif :

  1. Votre enfant doit avoir moins de 16 ans ;
  2. Votre employeur doit être dans l”impossibilité de vous proposer un système de télétravail ;
  3. Un seul des parents (ou détenteur de l’autorité parentale) peut obtenir cet arrêt de travail

Si ces conditions sont réunies, alors vous devrez fournir à votre employeur une attestation sur l’honneur certifiant que vous êtes le seul parent à demander cet arrêt de travail.
Votre employeur sera alors dans l’obligation d’accepter.

Pour obtenir votre attestation sur l’honneur gratuitement, cliquez sur ce lien :

ATTESTATION SUR L’HONNEUR

Coronavirus : comment obtenir un arrêt de travail ?

Première chose à savoir : Pas la peine de se déplacer chez votre médecin !
L’employeur se charge des démarches !

“Le salarié va rester chez lui, et l’employeur va envoyer l’attestation à la Sécurité sociale pour se faire rembourser”, a indiqué Muriel Pénicaud.

Il vous suffit de prévenir votre patron, et c’est lui qui effectuera la déclaration d’arret de travail en ligne sur le téléservice de l’Assurance maladie.
Cette plateforme est adaptée à tous les employeurs et à tous les salariés quels que soient :

  • Le secteur d’activité ;
  • Leur contrat de travail ;
  • Le régime d’affiliation à la Sécurité sociale.

Ce dispositif doit permettre à tous les salariés de toucher des indemnités dès le premier jour d’arrêt (sans carence).
Il est à noter que cet arrêt de travail “exceptionnel” est fractionnable pour permettre aux parents divorcés de fixer les jours d’arrêt en fonction des jours de garde alternée.
L’arrêt de travail sera délivré pour une durée de 14 jours calendaires à compter de la date de début de l’arrêt déclaré.

activités-manuelles-enfants

Coronavirus : quel est le montant des indemnités journalières ?

Pour les salariés du privé

Si les règles ne sont pas modifiées, certains salariés du privé ne toucheront pas 100 % de leur salaire, puisque les indemnités journalières sont composées :

  • D’un montant versé par la sécurité sociale égal à 50 % du salaire journalier (dans la limite du plafond fixé à environ 3.400 euros brut).
  • D’un complément à l’allocation de la Sécurité sociale prévu dans une convention collective ou un accord d’entreprise.

Pour plus d’informations sur le calcul de vos indemnités journalières, nous vous conseillons de lire ces deux articles :

  1. Arrêt maladie : indemnités journalières versées au salarié
  2. Indemnités journalières maladie pour isolement 04.03.2020

Pour les familles mono-parentales

Le gouvernement mettra en place, dans quelques jours, des mesures complémentaires pour maintenir un niveau  suffisant d’indemnité journalière.
« Il y aura des montants d’indemnités journalières qu’il faudra prévoir pour que les femmes seules puissent garder leurs enfants sans être pénalisées », a déclaré Bruno Le Maire le ministre de l’Economie.

Pour les fonctionnaires

Les fonctionnaires bénéficiant de cet arrêt de travail pour garder leurs enfants, conserveront 100% de leur rémunération grâce au dispositif d’autorisation spéciale d’absence, qui a déjà été utilisé dans le Haut Rhin et l’Oise.

Pour plus d’informations, nous vous conseillons de lire cet article :
Arrêt maladie d’un fonctionnaire : congé de maladie ordinaire (CMO)

A lire aussi

Site du service public :

Site du gouvernement :

 

Cet article vous a plu ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 5

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article !