apprendre le velo

Apprendre le vélo est une sorte de rite d’initiation qui fait partie de notre enfance. Chacun ou presque se souvient de l’endroit et de la personne, qui nous a appris à faire du vélo. En général, c’est une affaire de famille qui nécessite de la patience pour les parents et de la persévérance pour les enfants.
Toutefois, pour faire en sorte que cette instruction par étapes se déroule bien, voici 10 conseils à suivre pour apprendre le vélo à un enfant et 4 vidéos bonus pour vous aider !

À quel âge faut il commencer le vélo ?

A chaque age, son vélo !
Avant l’age de 3 ans, la coordination des mouvements et les autres facultés nécessaires pour faire du vélo ne sont pas encore acquises chez l’enfant. C’est pour cette raison que nous recommandons le tricycle entre 18 et 36 mois. Sur un tricycle la position des pédales à l’avant facilite la bonne prise en main, et une pratique régulière donnera confiance à votre enfant. Le tricycle permet en effet de maîtriser les mouvements basiques et d’apprendre à pédaler tout en dirigeant parfaitement le guidon.

Plus tard, à partir de 3 ans, vous pourrez commencer à apprendre le vélo à votre petit car son équilibre et sa coordination seront meilleurs. En revanche, il y a de grandes différences entre un tricycle et un vélo, notamment par rapport à la position des pédales et à la hauteur de l’assise. Ces caractéristiques modifient considérablement la posture et donc la prise en main du 2 roues. Un temps d’adaptation assez conséquent sera nécessaire et vous aurez surement besoin d’ajouter deux petites roues à l’arrière pour gagner en stabilité.

Dans tous les cas, s’initier au vélo est possible dès l’age de 3 ans et aucun âge limite n’est fixé pour se lancer. Il est important de noter que la rapidité d’apprentissage dépend de la motricité de votre enfant. Cette faculté pouvant varier d’un individu à l’autre, apprendre le vélo peut être plus facile pour certains et plus complexe pour d’autres. L’âge idéal pour pratiquer le vélo peut donc changer selon le développement de chacun.

Est-ce utile de faire de la trottinette pour apprendre facilement le vélo ?

La trottinette est un loisir très apprécié par les enfants, mais elle peut aussi aider à apprendre facilement le vélo. En effet, les différentes facultés indispensables pour maîtriser une bicyclette peuvent être acquises grâce à la trottinette.
Équilibre du corps et motricité fine sont à titre d’exemple des habiletés que l’on développent en faisant de la patinette. Ces adresses font partie des basiques nécessaires pour faire du vélo.

  • L’équilibre corporel est utile au vélo, car il permet de se déplacer en toute liberté sans risques.
  • La motricité fine au niveau des mains et des doigts est également une capacité prépondérante pour faire du vélo. Elle permet de maîtriser le freinage du 2 roues à tout moment puisque le frein et le guidon doivent être continuellement maintenus pour éviter de perdre le contrôle.

Savoir faire de la trottinette est donc une aide intéressante pour apprendre le vélo, mais ce n’est pas un passage obligé pour votre enfant. Beaucoup d’apprentis cyclistes n’ont jamais expérimenté la trottinette avant d’apprendre à pédaler. Si toutefois, vous souhaitez que votre enfant fasse de la patinette dès son plus jeune age, alors vous pouvez lire nos conseils sur le sujet dans les paragraphes qui suivent.

A lire aussi :
7 conseils pour bien choisir votre trottinette enfant
TOP 9 des meilleures trottinettes enfant

Où pouvez-vous apprendre le vélo à votre enfant ?

Avant de rouler partout avec un vélo, il est primordial de s’initier sur un terrain facile.
Pour cela, nous vous conseillons de choisir un endroit à l’extérieur suffisamment grand et plat pour faire de larges courbes. Généralement, on choisit le jardin familial ou un parking de supermarché le dimanche après-midi pour éviter les autres véhicules. Au menu : initiation à l’équilibre, pédalage, freinage, etc. l’apprentissage nécessitera donc un lieu spacieux où vous serez tranquilles. Évitez les endroits où il y a trop de passage de piétons pour être à l’aise et pour que votre enfant ne soit pas tétanisé par sa timidité… Se lancer à vélo pour la première fois est une épreuve chargée d’émotions pour les plus petits, alors choisissez l’endroit le plus propice pour commencer !

À quel rythme faut-il apprendre le vélo à son enfant ?

En fonction de ses capacités, chaque enfant apprend à son propre rythme. Généralement, une séance d’initiation est préconisée pour chaque étape de l’apprentissage du vélo. En moyenne, 5 séances de 30 minutes chacune peuvent suffire pour maîtriser l’art de la conduite à vélo. Des exercices accompagnés pour une dépendance totale sont ensuite requis pour évoluer sans risques. Il est toujours primordial de noter que le nombre de séances reste variable en fonction des facultés de l’apprenti cycliste. Les adultes peuvent apprendre en 2 séances tandis qu’un enfant peut suivre jusqu’à 8 séances pour réussir à conduire un vélo. En outre, la motivation joue également un rôle primordial dans la réussite de cet enseignement. En tant qu’activité physique, il est fort probable que les initiés ressentent de la paresse ou de la crainte. Prendre son courage à deux mains et mettre ses peurs de côté sont indispensables pour l’apprentissage du vélo.

Les cinq étapes pour apprendre le vélo

S’initier à la conduite d’un vélo peut paraître facile et sans contraintes. Cependant, dès le début, l’instruction sera bien plus complexe que ce que l’on pensait. Procéder par étape est essentiel pour que l’enfant puisse progresser et améliorer ses compétences en la matière.

Etape 1 : se familiariser avec le vélo

Pour débuter l’apprentissage du vélo, nous vous conseillons tout d’abord de faire un petit exercice pour familiariser votre enfant avec son deux roues.
Pour cela, vous devrez :

  1. Enlever les pédales du vélo
  2. Baisser la selle pour que votre enfant puisse s’asseoir et poser les pieds à plat sur le sol
  3. Vérifiez que le vélo roule sans problème et que les freins fonctionnent correctement
  4. Faire asseoir votre enfant sur le vélo
  5. Demandez-lui de tenir le guidon avec les deux mains, et d’avancer en poussant avec ses pieds.

L’apprenti cycliste peut rouler en ligne droite, ou faire de petits virages et même utiliser les freins. Ce petit exercice permet de :

  • Prendre en main le guidon et les freins
  • S’asseoir sur la selle du velo
  • mieux appréhender l’équilibre général du deux roues

Voici une première vidéo pour comprendre tout l’intérêt de cette première étape d’apprentissage.

Etape 2 : trouver l’équilibre

L’équilibre corporel et une bonne posture sont des facultés primordiales pour faire du vélo en toute commodité. Avoir un bon équilibre et réajuster sa position sont donc les premières phases à maîtriser pour limiter le risques de chute. L’équilibre en position debout s’acquiert en se tenant sur une jambe ou en s’exerçant sur une poutre ou à l’aide d’une trottinette. Quant au contrôle de la posture, l’assimilation peut se faire directement sur le vélo. Notez aussi qu’il est essentiel d’expliquer au novice que le vélo va où son regard se tourne. En misant sur cette technique, l’apprenti se concentrera mieux sur son chemin et évitera de penser à son équilibre. Dans la majorité des cas, c’est la phase de l’acquisition de l’équilibre qui est la plus difficile. La peur, la hauteur et l’idée de devoir se tenir seul sur le vélo sont des obstacles psychologiques majeurs. En fonction du courage de l’enfant et de la pédagogie des parents, cette phase peut prendre 1 à 4 séances. Il est important d’avoir en effet une maîtrise parfaite de la stabilité corporelle avant de poursuivre l’initiation.
Voici une vidéo très claire pour aider votre enfant à trouver l’équilibre sur son vélo.

Etape 3 : apprendre à pédaler

apprendre le vélo

Une fois l’équilibre corporel et la posture assimilés, vient le moment d’apprendre à se servir des pédales du vélo. Ici, il faudra redoubler d’attention et de vigilance puisque le débutant ne sait pas encore jauger sa vitesse. Pour commencer, il faut expliquer comment bien positionner les pieds sur les pédales. Une fois les pieds bien en place, la force de pédalage permet de faire avancer lentement le deux roues. Tout au long de cette étape :

  • L’enfant doit toujours regarder devant lui en se concentrant sur son chemin
  • Son instructeur doit le maintenir avec les mains pour éviter la chute et une vitesse excessive.

Troisième vidéo pour apprendre à pédaler.

Etape 4 pour apprendre le vélo : maîtriser la vitesse

apprendre le vélo

Le pédalage permet de passer à l’étape suivante : contrôler la vitesse. Si à l’étape précédente, le pédalage était défini uniquement pour avancer, la technique sera plus complexe avec la vitesse. L’apprenti doit en effet comprendre qu’en pédalant plus rapidement, il pourra atteindre rapidement une vitesse plus élevée. L’objectif sera donc de l’aider à trouver le bon compromis entre la vitesse et l’équilibre. Il sera question d’associer l’ensemble des apprentissages effectués tout en modérant la vitesse pour un bon contrôle du vélo.

Cette phase permettra également de faire comprendre que le pédalage détient un rôle primordial dans la conduite du vélo. Avoir un bon rythme de pédalage est donc un facteur prépondérant. De plus, l’enseignement de l’usage du frein fera aussi partie de cette étape importante. Le novice devra comprendre le lien entre le frein, l’arrêt du vélo et les pédales. Seuls les exercices répétés et la pratique du vélo pourront transformer ces gestes en réflexes.

Etape 5 pour apprendre le vélo : la trajectoire

La dernière phase et non la moins importante sera la trajectoire. Plus facile que les étapes précédentes, mais aussi essentielles, cet apprentissage permet un contrôle de la direction du vélo. Que ce soit pour contourner un obstacle ou pour effectuer un virage, la maîtrise de la trajectoire est indispensable. Le défi consiste à garder son équilibre tout en changeant de direction. Pour que l’apprentissage de la trajectoire soit optimal, la pratique dans un endroit à obstacles peut être une bonne idée. Une fois que le novice a un bon équilibre, qu’il sait pédaler et freiner, le risque d’accident sera bien moins important.
Dernière vidéo pour progresser au niveau de la conduite à vélo.

Quelques conseils de sécurité pour apprendre le vélo

Pour que l’initiation au vélo se fasse sans risques, il est primordial de miser sur une sécurité optimale à tous les niveaux. Voici une liste de conseils pour rendre l’apprentissage du vélo avec moins de risque pour votre petit :

  • Privilégiez les espaces dédiés aux cyclistes : comme les étapes de l’apprentissage sont encore longues à maîtriser, il est primordial de choisir un sol plat. Une fois que l’enfant est en mesure d’avancer et de contrôler sa bécane, initiez-le sur une piste cyclable plutôt que sur la route.
  • Avoir une bonne visibilité : même si un débutant ne roulera pas encore de nuit, il est essentiel de garder une bonne visibilité en toutes circonstances.
  • Vérifier les freins : le freinage est la méthode de base qui permet d’arrêter un 2 roues. Lors de l’apprentissage, vérifiez bien les freins du vélo pour garantir une sécurité parfaite.
  • Surveillance stricte : Un débutant qui vient à peine de maîtriser le vélo devra être surveillé de près pour éviter les risques d’accident.

Les équipements nécessaires pour apprendre le vélo

apprendre le vélo

Les équipements essentiels pour l’apprentissage facile du vélo sont les suivants :

  • Choisir un vélo à la taille de l’enfant et à l’âge du débutant. Cela facilite la prise en main et donc l’initiation.
  • Porter les équipements de protection : lors de la phase d’initiation au vélo, les chutes peuvent être fréquentes. Pour réduire les risques de blessures, il est indispensable de se munir des équipements de sécurité essentiels : casque, genouillères et protège-coude éviteront les bobos et les pleurs.

On vous recommande