Comment conjuguer un verbe au conditionnel ? Les règles

0
114

Vous savez ce qui me plait avec le conditionnel ?
C’est qu’il est facile à apprendre !
Mélange entre le futur et l’imparfait de l’indicatif, vous allez être étonné par sa simplicité…
Pour en savoir plus, lisez cet article et regardez cette vidéo…
Réussir à l’école vous explique comment devenir le champion du conditionnel !

Ce qu’il faut savoir concernant le conditionnel

Le conditionnel est un des modes de la conjugaison française.
Comme le subjonctif, permet d’exprimer l’éventualité d’un fait ou d’une idée, le conditionnel présente une action ou un sentiment comme :

  • un souhaitexemple : Je voudrais que tu ailles là-bas ;
  • une hypothèseexemple : Il pourrait venir avec nous ;
  • un fait ou une action soumis à une condition exemple : Si j’avais su, je ne serais pas venu ;
  • une formule de politesseexemple : Pourriez vous venir ? ;
  • un reprocheexemple : Vous pourriez arrêter de bavarder !
  • etc..

Il se conjugue en deux temps :

  • le conditionnel présent ;
  • le conditionnel passé.

Ce mode verbal n’est pas très difficile à apprendre car il ressemble beaucoup à l’imparfait de l’indicatif.
Néanmoins, voici quelques conseils pour ne plus faire aucune erreur !

Conditionnel présent : Emploi et terminaisons

Le conditionnel présent sert à atténuer une demande.
Exemple : Je voudrais vous demander quelque chose…
-> à la place de : Je veux vous demander quelque chose.

Pour le conjuguer, on utilise le radical du verbe conjugué au futur de l’indicatif et on complète par les terminaisons de l’imparfait : ais, ais, ait, ions, iez, aient.

Par exemple :
Si je pouvais, je jouerais au tennis tous les jours.
Si j’avais de l’argent, j’achèterais une voiture.
Nous voudrions partir plus tôt.

Conditionnel passé : Emploi et terminaisons

Le conditionnel passé sert à exprimer un regret ou un reproche.
Exemple : Tu aurais du nous le dire. Il aurait voulu être pompier.

Le conditionnel passé est un temps composé donc on utilise avec l’auxiliaire avoir ou être au conditionnel présent et on ajoute le participe passé du verbe conjugué.
Exemples :
Par exemple :
Si j’avais pu, j’aurais joué au tennis tous les jours.
Si j’avais eu de l’argent, j’aurais acheté une voiture.

Exceptions à la règle : les auxiliaires

Les verbes avoir et être sont irréguliers.
Voici comment on les conjugue :

Personne Avoir Être
j’/je aur_ ais ser_ ais
tu aur_ ais ser_ ais
il/elle/on aur_ ait ser_ ait
nous aur_ ions ser_ ions
vous aur_ iez ser_ iez
ils/elles aur_ aient ser_ aient

Quelques particularités à retenir

Voici quelques cas particuliers à ne pas oublier :

  • Dans le radical d’un verbe comportant ue court présent, ce prend un accent grave (è).
    Exemple : peser – je pèserais / modeler – je modèlerais
  • La consonne de certains verbes est doublée.
    Exemple : jeter – je jetterais
  • Le i de certains verbes en rir disparaît quand on ajoute la terminaison.
    Exemple :
    courir – je courrais / mourir – je mourrais
  • Pour certains verbes en yer le y devient un i et pour les verbes en ayer, les deux variantes i et y sont acceptées.
    Exemple :
    employer – j’emploierais ou j’employerais / nous emploierions ou nous employerions
    payer – je paierais ou je payerais / nous paierions ou nous payerions
  • Les verbes en oir ainsi que les verbes envoyer, aller, venir et faire sont irréguliers.
    Exemple : pouvoir – je pourrais, tu pourrais, il pourrait, nous pourrions, vous pourriez, ils pourraient.

On vous recommande

Cet article vous a plu ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article !